Le Safran

safran fleur

 

Le safran (crocus sativus), plante aromatique, est  considéré comme l’or des aromates mais c’est aussi une plante médicinale.

Utilisation :

Ce sont les stigmates jaunes orangés que l’on récolte en octobre et que l’on fait sécher. Le safran appartient à la famille des crocus, le crocus sativus, qui serait originaire de Crête et cultivé depuis 3500 ans. Cette plante utilisée en cuisine est aussi un colorant alimentaire et est très recherchée pour certaines spécialités culinaires comme la paëlla, le risotto, la bouillabaisse…

Le safran est aussi une plante médicinale que l’on utilise en infusion, en sirop et teinture. Il y a 4700 ans, l’empereur de Chine Chen Nong l’avait déjà répertorié dans son recueil de plantes médicinales et le papyrus d’Ebers retrouvé en Egypte, qui date de 3500 ans, en fait état parmi 500 autres plantes médicinales. Pline l’ancien le cite comme pouvant soigner plus de 90 maladies différentes. Il est utilisé pour ses vertus carminatives, aphrodisiaques, digestives, toniques, anticancéreuses, antimutagènes, antioxydantes et emménagogiques. Le safran sert aussi de colorant textile en Inde et en Chine, mais de moins en moins utilisé à cause de son prix et de l’apparition de colorants chimiques.

Culture et récolte :

Le safran est un crocus qui préfère les sols drainants de type argilo-calcaires très exposés au soleil, mais Il peut supporter un pH 6 au plus bas. Il peut pousser dans des sols semi-arides comme supporter des froids de -10°C et une couverture neigeuse pendant quelques jours. Il supporte les climats pluvieux et devra être arrosé dans les régions à hivers ou printemps secs. On peut le cultiver pratiquement partout en France sauf en montagne. Les cormes ou bulbes doivent être plantés à une profondeur de 7 à 15cm selon le type de sol et le climat, afin d’optimiser la production soit de fleurs, soit de cormes. L’appauvrissement des sols est un facteur de diminution de la production. Il disparaît de mai à septembre, pendant son repos végétatif pour réapparaitre en octobre. La fleur sort la première puis le feuillage. Pendant le repos végétatif, on peut garder les bulbes au sec en pleine terre comme en pot.

Il faut compter 150 fleurs pour obtenir un gramme de safran sec.

                                Stigmates de Safran et Safran en poudre

safran stigmates safran poudre

 

 

 

culture safran 

Je recommande le site de Virginie ROGER,
« Au Jardin gourmand d’Antoinette »
en particulier la partie concernant le Safran
qui explique parfaitement le déroulement
de la culture et de la récolte de l’Or Rouge !

 

                                                                     

 

                 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *