Le Pin sylvestre

Mai 2010 027b

Le pin sylvestre, Pinus Sylvestris, est un grand arbre de 30 mètres et plus, on le rencontre dans les forêts siliceuses des montagnes entre 800 m et 2 200 m d’altitude.
Sa multiplication s’effectue par semis des graines de forme ovoïde, prolongées au sommet par une aile très fine.

Plusieurs espèces poussent en Europe, mais seul le pin sylvestre est médicinal.

Récolte :

La récolte des bourgeons se fait de février à avril, avant l’éclosion et mis à sécher en couches minces, les aiguilles sont cueillies en toutes saisons et employées fraiches.

Mai 2010 032b


Usages :

Le pin sylvestre est un puissant antiseptique des voies respiratoires et urinaires.
Les bourgeons sont antitussifs et expectorants, ils facilitent la respiration, on peut en faire usage en période de grippe. Antiseptiques, ils calment les inflammations des reins et de la vessie, ils sont aussi utiles pour soulager la prostate et la cystite. Les aiguilles, qui servent à préparer une huile essentielle, soulagent les rhumatismes et combattent les refroidissements.

En cas de bronchite et toux :
En infusion : prendre une cuill. à soupe de bourgeons par tasse, faire infuser 10 mn et prendre 4 à 5 tasses par jour.
En sirop : verser 50 g de bourgeons fraichement cueillis dans 1/2 litre d’eau bouillante, laisser macérer durant 24 h, faire bouillir 1/2 h puis filtrer. Ajouter 1 verre de miel, faire cuire doucement jusqu’à consistance du sirop. Laisser refroidir et mettre en bouteille. Prendre 2 à 3 cuill. à café par jour de ce sirop.
En cas de laryngite :
En gargarisme : utiliser l’infusion décrite ci-dessus 4 à 5 fois par jour.

Mai 2012 151b

Pinus sylvestris

 

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *