L’eau de Saule

L’eau de Saule : une hormone de bouturage naturelle !

Pour faire des boutures, beaucoup de jardiniers utilisent de l’hormone de bouturage de synthèse afin de favoriser l’émission et la croissance des racines. Mais, il faut savoir qu’il existe une méthode naturelle alternative et tout aussi efficace qui vous permettra aisément de fabriquer vous-même votre propre hormone de bouturage grâce à des branches de saule !

eau de saule

Qu’est ce que l’eau de saule ?

C’est une décoction faite à partir des rameaux de saule, permettant tout comme l’auxine de faciliter le bouturage des végétaux et de favoriser la rhizogenèse. Comme vous le savez sans doute, les saules possèdent une grande facilité à s’enraciner. Une bouture peut être prélevée à n’importe quelle période de l’année, une fois plongée dans de l’eau, elle produira de nouvelles racines en à peine quelques jours et cela sans hormone de bouturage.

Cette capacité est du à un produit qu’on trouve naturellement dans l’écorce des saules, l’acide acétylsalicylique qui est un dérivé de l’acide salicylique. En effet, l’acide salicylique empêche l’assèchement de la plante et lui permet de guérir en produisant de nouvelles racines.

salix

L’eau de saule : Une solution économique et écologique !

Pour fabriquer votre hormone de bouturage naturelle, c’est-à-dire l’eau de saule, il vous faut simplement récolter quelques petites branches de saule, peu importe la variété puisque l’ensemble des saules possèdent les mêmes propriétés. On peut la fabriquer cette hormone de bouturage naturelle en écrasant quelques rameaux de saule qu’on laisse tremper pendant 24 heures dans de l’eau. On récupère cette eau et comme à votre habitude pour faire vos boutures, trempez et plantez !

Mais la meilleure recette de fabrication consiste à plonger quelques grosses boutures de saule (peu importe l’espèce) dans une bassine d’eau pendant 2 à 3 semaines. On obtient ainsi plein de boutures de saule prêtes à être replantées et surtout un liquide restant dans la bassine ressemblant à une sorte de gel laissant des résidus glissants sur les doigts. Les parties du saule qui étaient sous l’eau semblent également être enduits d’un gel transparent. Eh bien, c’est ce liquide un peu visqueux qui permet de faciliter le bouturage ou encore le marcottage des plantes. Il suffit d’appliquer ce liquide à la base de vos boutures. Par ailleurs, c’est cette technique qui était utilisée avant la commercialisation de l’hormone de bouturage de synthèse !

La « puissance » de l’eau de saule dépendra évidemment de la concentration en acide salicylique du gel obtenu. Celle-ci dépendante elle-même du nombre et de l’épaisseur des boutures de saule utilisées ainsi que du volume d’eau dans lequel on les aura plongé. Attention, l’eau de saule n’est toutefois pas un produit miracle (pas plus que l’hormone de bouturage de synthèse) ! Elle permettra de faciliter le bouturage à la condition que tout ceux-ci soient réalisés selon les « règles de l’art ».

L’eau de saule est donc une aide au bouturage tout à fait naturelle, économique et tout aussi efficace que l’hormone de bouturage que l’on trouve dans le commerce. N’hésitez pas à laisser un commentaire, afin d’apporter des compléments d’informations ou de témoigner de l’utilisation de cette méthode de bouturage.

Partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *